Agenda

Print Friendly, PDF & Email

Retrouvez ici les actions en cours organisées autour de chez vous et n’hésitez pas à vous y impliquer. De même, communiquez-nous les événements qui se déroulent dans votre région.

  • ven
    02
    Mar
    2018
    19 h 30Bar du Zoo 124A Rue de la Baraque 1348 Louvain la Neuve

    Le collectif émeut-toit s’est constitué autour de la nécessité de défendre l’opportunité de vivre dans un logement décent en occupant des logements vides. Il questionne la propriété privée sur la légitimité des logements laissés à l’abandon. Squatter pour tenter de mettre en place de manière concrète ses utopies au présent. Discutons-en !

    C'est une rencontre Emeute-Toit et Réseau Brabançon pour le Droit au Logement (RBDL)

    Rens. : emeut-toit@riseup.net  ou info@rbdl.be

    Le Tour des cafés est organisé par la Commission Education permanente du Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, l’asbl CEFA (Centre d’Education à la Famille et à l’Amour) et la Maison du Développement Durable en collaboration avec de nombreuses associations ont proposé en 2016 de faire le tour des cafés.: http://www.poleculturel.be/participer/le-tour-des-cafes

  • dim
    04
    Mar
    2018
    17 h 00Bar du Zoo 124A Rue de la Baraque 1348 Louvain la Neuve

    Une présentation à 17h, un bar et un repas dans la foulée

    Depuis 8 ans le Quartier Libre des Lentillères s'installe à Dijon. Aujourd'hui il se déploie sur 6 hectares de terres agricoles, en lieu et place d'une partie de l'ancienne ceinture maraîchère de la ville.

    La motivation au départ de l’occupation de ce pourtour de ville était d'alerter sur le caractère irrémédiable du bétonnage de ces terres, qui devait avoir lieu dans le cadre de la construction d'un énième écoquartier municipal, ironiquement baptisé Écocité Jardin des Maraîchers.

    Au commencement, l'accent était mis sur l’absurdité de la destruction toujours plus grandissante des terres arables au profit de l’urbanisation. Était aussi dénoncer l'ambiguïté mensongère du concept de développement durable, tel que pensé et mis en application par la municipalité au travers de ce projet d'écoquartier.

    Huit années plus tard, la critique a débordé la seule question du développement durable et de l’autonomie alimentaire pour se transformer en installation conséquente comprenant une ferme maraîchère (redistribuant des légumes à prix libre lors de marché hebdomadaires), de multiples jardins collectifs pour les habitant-e-s de la ville, de nombreuses habitations pérennes ou de passages (où vivent 80 personnes environ), des espaces d'organisations communs, des moments de fêtes folles, un atelier de réparation vélo, un laboratoire de pratiques de médecines alternatives, etc.

    Au quotidien ce sont donc de multiples dynamiques de réappropriation d’espaces, de savoirs et de pratiques qui s'expérimentent et se vivent depuis ce Quartier Libre, par tout une partie d'habitant-e-s de la ville.

    Et c’est ce qui fait de cet endroit une force de proposition politique concrète - locale et internationale - s'opposant à un état du monde morne et décevant. Car les personnes qui s’impliquent et passent sur le Quartier Libre des Lentillères tentent bien de reprendre en main la construction d'une partie de leur vie et des espaces où habiter. Elles s'appliquent également à contrer ce projet immobilier inadéquate et plus largement les logiques qui continuent de ruiner le peu d'environnement humain et naturel nécessaire à toute vie pleine, rayonnante et émancipatrice.

    Pour autant le projet d’écoquartier continue d’exister. Une première partie se construit d’ors et déjà en dehors des 6 hectares occupés. Bientôt il sera alors question de la survie ou de l'expulsion de cette zone d’expérimentation politique forte que représente Les Lentillères. Et c’est pourquoi une tournée d’information et de solidarité s'organise en 2018. Car le Quartier Libre des Lentillères lutte pour l'abandon de la Phase2 du projet d'écoquartier municipal et pour arracher la sauvegarde de ces terres à vocation agricole à la mairie Dijonnaise.

  • mar
    13
    Mar
    2018
    13 h 00Habitat & Participation, Traverse d'Esope 6 (5ème étage) à 1348 Louvain- La- Neuve.

     

    Comment assurer un habitat léger? Quels sont les critères de sélection des assureurs? Comment créer et mettre en avant son dossier auprès des assurances? Est-il plus intéressant de constituer un groupe d'achat commun pour un tel habitat? Quelle place pour la maîtrise des risques? Philippe Laperche, courtier en assurances et en crédits hypothécaires, viendra notamment répondre à ces questions! C'est gratuit mais les places sont limitées, inscrivez-vous sans tarder!

    Proposé par le RBDL et Habitat et participation - "Un toit, mes droits"

  • mar
    27
    Mar
    2018
    18 h 30pin Masquer la carte Vitrine Fraîche rue de la cordonnerie 11, 13 & 15, 7500 Tournai

    En Belgique, 12.000 à 15.000 personnes vivent dans des habitats dits « légers ».
    La non-reconn

    aissance juridique mais aussi sociale de ce type d’habitat pousse bien souvent leurs habitants à vivre dans une certaine illégalité. Cependant, motivés par des choix éthiques, par des choix économiques ou écologiques, la demande ne cesse de grandir.
    A travers le film documentaire « Quartier Libre – La Baraque » et un débat rassemblant des personnes concernées ou traitant le sujet, nous tenterons de dresser un état des lieux de la situation. Nous entendrons les témoignages, les motivations très diverses, mais aussi les contraintes et les pistes de solutions tant du côté des responsables communaux que du côté des habitants.

    QUAND : Mardi

    27 mars 2018, 18h30

    18h30 Accueil
    19h Projection du film Quartier Libre (56min, VF, 2017) présenté par Vinciane Zech (réalisatrice)
    20h Débat
    21h Fin
    (un bar et de la soupe seront disponibles)

    OÙ : Vitrine fraîche, rue de la cordonnerie 11, 13 & 15 (piétonnier)- 7500 Tournai.

    PRIX : Prix libre

    INFOS : julien.bernard@laicite.net

    SYNOPSIS DU FILM
    -----
    Quartier Libre est un documentaire, vécu de l’intérieur et raconté par ses habitant-e-s.
    Le film trace l'histoire et la vie de la Baraque, le plus grand quartier alternatif autogéré belge, existant depuis plus de 40 ans.
    Il s'agit d'un quartier fait de roulottes, cabanes, et autres maisons auto-construites où vit une population très hétéroclite. Il est situé à Louvain-la-Neuve, à côté de Bruxelles.
    A la Baraque, chaque jour est à inventer collectivement…
    Un jour, un parking de 3000 places s’y construit.
    Comment les habitant-e-s et le projet de vie alternative vont-t-ils réagir à cela?
    Quartier Libre confronte la réalité, en réinventant des possibles

    DÉBAT "HABITAT LÉGER"
    -----
    Témoignages, état des lieux et évolutions légales

    Intervenants:
    Vincent Wattiez (collectif Halé), Sylvain Hennin (habitant léger), Vinciane Zech (réalisatrice), Yann Berlemont (artisan habitat léger), Quentin Poels (habitant léger), Représentants politiques en charge de la question (à confirmer)

  • sam
    07
    Avr
    2018
    14h00Royal Syndicat d’Initiative de Barvaux-sur-Ourthe - Parc Juliénas, 1

    Un décret qui introduit la notion de « zone d’habitat vert » vient de sortir. Il pourrait avoir des répercussions sur nos modes de vie. Avec le soutien de la Ligue des familles et du Miroir Vagabond, le collectif citoyen « Les Damoclès » organise une séance d’information avec Monsieur Vincent Letellier, avocat spécialisé.

     

    • Est-ce que ce décret vous concerne ?
    • Qu’est-ce que ça change pour vous ?
    • Que devez-vous faire ?

    Collectif “Les Damoclès” – Qui sommes-nous ?

    Notre collectif citoyen « Les Damoclès » est né en 2015 à Barvaux. Il se mobilise autour de l’Habitat Permanent et de ses enjeux sociétaux. Le nom de notre groupe fait référence à l’épée du même nom qui pointe vers la tête de toute personne qui réside en zone de loisirs. Notre collectif est composé de 7 à 9 membres et présente des profils diversifiés : certains résident dans une caravane ou un chalet, d’autres habitent dans un logement traditionnel mais sont sensibilisés à la question de l’Habitat Permanent. Nous poursuivons plusieurs objectifs :

    • Revendiquer, aux niveaux local et régional, le droit d’habiter autrement tout en garantissant des critères de salubrité et de sécurité adaptés aux réalités de terrain de l’Habitat Permanent.
    • Informer les personnes qui habitent en zone de loisirs sur leurs droits et devoirs.
    • Déconstruire les préjugés de la population vis-à-vis des personnes qui résident en zone de loisirs.

    Pour nous contacter: lesdamocles@gmail.com ou Page Facebook

    Info pratique:
    Samedi 7 avril 14:00 à 17:00
    Royal Syndicat d’Initiative de Barvaux-sur-Ourthe
    Parc Juliénas, 1
    Entrée gratuite – Boissons offertes

    Pour plus d’informations sur l’événement, contactez Ingrid Desramault (0474/286.573) ou Cécile Brenez (0499/051.741)

  • mar
    24
    Avr
    2018
    9h à 12h30théâtre royal de Namur

     

     

    Dans le cadre de la semaine des gens du voyage,

    une journée est consacrée à cette thématique au théâtre royal de Namur.

    Organisé par le centre de médiation de gens du voyage et des roms en Wallonie.

    Plus d'info ici.

  • sam
    05
    Mai
    2018
    dim
    06
    Mai
    2018
    10h à 18hDomaine provincial de Chevetogne B-5590 Chevetogne

    HaLé! tiendra un stand à l'occasion de ce Salon International des Cabanes, Roulottes et de l'Habitat premier se veut une vitrine innovante, pluridisciplinaire et technologique de l’habitat, sujet actuel et brûlant.

  • dim
    13
    Mai
    2018
    10:00 à 16:30Royal Syndicat d’Initiative de Barvaux-sur-Ourthe - Parc Juliénas, 1

    Suite à l'étude menée actuellement par le RBDL & Habitat & Participation pour la Région wallonne en partenariat avec l'UCL, Saint Louis, le RWDH, Solidarités Nouvelles, les gens du Voyage et le collectif Halé, une réunion est organisée le 13 mai à Barvaux.

    Cette réunion s'adresse exclusivement aux personnes qui habitent ou ont habité en Habitat léger, c'est-à-dire en "construction de légère emprise au sol, destinée à la résidence, parfois démontable, parfois auto-produite, sans ou avec peu d'étage, sans ou avec peu de fondations. Les formes y sont diversifiées : roulottes, caravanes, yourtes, chalets et autres constructions en bois, paille et terre crue, dômes, etc."

    L'objet de la réunion (sur toute la journée) est – à ce stade de l’étude – de voir si nous sommes déjà en capacité d'avancer au niveau d'une définition juridique de l'habitat léger ainsi que sur la question des critères de salubrité. En effet, même si cette étude n'est pas terminée, le Cabinet de la Ministre Valérie De Bue (ministre du Logement) nous propose d'avancer sur ces 2 questions afin de faire évoluer le cadre juridique actuel. À l'issue de cette journée, les participants devront soit avoir arrêté des propositions concrètes, soit avoir décidé qu'il faut attendre la fin de l’étude (prévue fin 2018) pour pouvoir répondre à ces questions, en espérant qu'alors le nouveau pouvoir régional en place sera favorable à nos propositions.

    Comme nous voulons "coller" au plus près des réalités de terrain pour ce travail, nous avons besoin que les participants soient exclusivement des personnes qui résident ou ont résidé en habitat léger, pour que leur vision, leurs avis soient ceux qui vont nourrir les éventuelles modifications législatives.

    Nous remercions tout particulièrement le collectif « Les Damoclès » pour l’accueil du Focus Groupe ainsi que la Ligue des Familles et le Miroir Vagabond asbl.

    Si vous êtes intéressé-e, merci de vous inscrire en cliquant ici

    Horraire de la Journée

    10H00 Accueil et introduction de la journée
    10H30 Exposé par Nicolas Bernard sur une définition de l’habitat léger + questions d’éclaircissement
    11H00 (café) sous-groupes de travail (3 à 5 personnes) pour “travailler” la définition proposée en plénière
    11H30 Plénière ... vers une définition qui nous satisfasse tous-tes !

    12H30 Pause de midi

    13H30 Exposé de Nicolas Bernard sur les divers scenarii conernant les critères de salubrité + questions d’éclaircissement
    14H15 Travaux en sous-groupes avec animateur : quel(s) scenario(ii) préférons-nous ?
    15H00 Pause
    15H15 Plénière ... choisissons la ou les stratégie(s) qui nous satisfassent tous-tes !
    16H00 Va-t-on proposer ces résultats au Cabinet De Bue afin de modifier l’actuel Code wallon du Logement ?
    16H15 Verre de l’amitié – fin de la journée.

  • sam
    26
    Mai
    2018
    dim
    27
    Mai
    2018
    à la ZAD de Notre dame des Landes

    C'est dans un contexte particulier que nous vous écrivons. L'opération militaire lancée le 9 avril n'est toujours pas terminée et la présence policière massive reste quotidienne.
    Mardi 22 mai, un occupant a eu vu sa main arrachée par une grenade de type GLI-F4n envoyée par les Gendarmes Mobiles. Il a du être amputé. Depuis plusieurs années différentes organisations dénoncent l'utilisation de ces armes contre les populations.

    Les destructions des habitats de la ZAD en cours depuis le 9 avril tentent de faire disparaître, petit à petit, les traces de la présence d’autres mondes ici. Des habitats ont disparu, des habitant.e.s ont mal, beaucoup se demandent comment continuer à habiter ici. Suite à ces interrogations un groupe d’habitant.e.s, de paysan.e.s, de naturalistes en luttes et de soutiens se sont retrouvés pour ouvrir ce champ de réflexion.

    Nous organisons ce week-end prochain du 26 et 27 mai, deux journées pour lancer les premières pistes collectives d’une réflexion complexe, conflictuelle et nécessaire sur les modes d’habiter la ZAD et les perspectives d’avenir de l’habitat sur la zone. Le programme mêle des temps de témoignages de celles et ceux qui vivent le quotidien des lieux, de celles et ceux qui le traversent ponctuellement, et de certain.e.s qui l’observent d’un peu plus loin. L’envie pour ce week-end est d’avoir de longs moments de partages et débat sans enjeux de décision à court terme le premier jour afin de pouvoir échanger sur nos manières de vivre ici. La matinée du deuxième jour sera un moment d’élaboration collective des suites de ce que nous voulons porter ici. Nous invitons toutes les personnes proches de ce qui s’élabore ici à venir participer à ces moments d’échange. Car même si les temps sont incertains, que les corps et les esprits sont fatigués, ce week-end peut être l’impulsion humble d’une reconquête de la lutte pour habiter autrement le monde, ensemble

    Programme complet ici :https://zad.nadir.org/spip.php?article5876

  • dim
    27
    Mai
    2018
    10h00 à 17h00Bruxelles

    HaLé! sera présent sur cet événement.

    Deuxième édition bruxelloise du Salon de l’habitat groupé qui ouvrira ses portes le dimanche 27 mai.

    Dans la foulée de la demande des pouvoirs publics quant à une étude sur l’habitat léger, nous avons décidé d’ouvrir notre champ d’horizon de l’habitat groupé à l’habitat innovant.

    L’esplanade devant la maison communale de Woluwé-Saint-Pierre accueillera une yourte, une tiny-house que vous pourrez visiter et un food-truck pour nous régaler.

    Nous faisons la part belle aux projets innovants et solidaires comme celui de Luc Schuiten qui nous présentera lors d’une conférence Archi Human, un projet végétalisé qui vise à réinsérer durablement les personnes sans-abri dans des logements à hautes valeurs architecturales et environnementales, un projet français IMBY (In My BackYard) qui développe une hospitalité constructive où un propriétaire fait installer par l’association une tiny-house sur son terrain, afin d’accueillir une personne sans domicile.

    Notre duo de choc de l’habitat léger Nicolas Bernard (Docteur en droit et professeur à Saint-Louis) et Vincent Wattiez (Collectif Halé et Réseau Brabançon du Droit au Logement) qui aborderont lors d’une autre conférence l’aspect légal de l’habitat léger, suivie d’une séance question/réponse.

    Des ateliers participatifs émailleront la journée avec notamment l’approche systémique de l’habitat groupé, les premiers pas de l’habitat groupé: les bases du montage de projet ou encore « Habitat solidaire et personnes vieillissantes » (cet atelier abordera le thème de l’habitat groupé sous l’angle de la solidarité et du vieillissement : A quoi faut-il penser lorsqu’on se lance dans un habitat groupé solidaire pour personnes vieillissantes? L’habitat groupé pour personnes vieillissantes, c’est pour quel(s) âge(s)? Quels sont les projets existants? Que veut dire être solidaire en habitat groupé? Cet atelier sera informatif et interactif !) et « Habitat solidaire, handicap et santé mentale » (cet atelier abordera le thème de l’habitat groupé comme piste de solution de logement et d’émancipation pour des personnes porteuses d’un handicap ou d’une fragilité psychique. Quels sont les projets existants? Quels sont les constats et les souhaits des parents, proches et personnes concernées? Une solution pour les personnes porteuses d’un handicap ou d’une fragilité psychique uniquement? Et le reste de la société? Les autres habitants? Le projet d’habitat solidaire Domisum sera présenté par une de ses chevilles ouvrières).

    De nombreux experts répondront à vos questions: architectes, notaire, banque éthique, Community Land Trust Bruxelles, accompagnement de projet, de nombreux acteurs et constructeurs de l’habitat léger et notre traditionnelle bourse à projets qui innovera en faisant une place à un coin colocation…

    Programme du jour:

    10h: Discours d’ouverture de Monsieur Pascal Lefèvre, échevin du Logement de la commune de Woluwé-Saint-Pierre

    11h: Conférence à propos de la colocation

    11h30: Ateliers participatifs: Habitat solidaire: personnes vieillissantes

    Atelier méthodologique de création de l’habitat groupé

    Approche systémique de l’habitat groupé

    13h: Conférence de Luc Schuiten (Archi Human) et IMBY

    14h: Ateliers participatifs: Habitat solidaire: handicap et santé mentale

    Atelier méthodologique de création de l’habitat groupé

    Approche systémique de l’habitat groupé

    15h30: Conférence à propos de l’habitat léger de Nicolas Bernard et Vincent Wattiez

    17h: Verre de l’amitié et fermeture des portes

    Quand? le dimanche 27 mai, de 10 à 17h

    Où? The Whalll, à côté de la maison communale de Woluwé-Saint-PIerre, avenue Charles Thielemans 93, 1150 Bruxelles

    Participation: 7€ ou prix solidaire, gratuit pour les moins de 18 ans

    Le Salon est organisé avec le soutien de la Commune de Woluwe-Saint-Pierre et son Echevin du Logement, monsieur Pascal Lefèvre, nous les en remercions vivement.

  • mar
    05
    Juin
    2018
    20h00Bar du zoo | Quartier de la Baraque | Rue de la Baraque 124A 1348 Louvain la Neuve

    Soirée de soutien à l’Espace Contreculturel Autogéré ouvert en novembre dernier dans une ferme de 4 hectares des Andes Vénézuéliennes sous forme de coopérative culturelle et agricole “La Cooperactiva”.

    Le Venezuela est toujours meurtri par une classe politique corrompue et répressive, une inflation de 3000% qui ne permet pas de manger ni de se soigner, des services publiques en déliquescence, une délinquance sociale, policière et militaire débordante. Plus que jamais le peu d’anarchistes qui ne sont pas partis du pays s’organisent par l’entraide et l’autogestion.

    Comme la nourriture est primordial pour survivre, La Libertaria sème et récolte de la contreculture et des cultures organiques : nous présenteront le documentaire “Extractivisme au Vénézuela”, une présentation du nouveau lieu et la vente de tshirts.

    Il n’y a pas de voie vers l’autogestion! La voie c’est l’autogestion!

    https://lalibertaria.contrapoder.org/fr/

  • mar
    12
    Juin
    2018
    18h30100 bis rue de Neuville à 7700 Mouscron (entrée par la crèche « Bambi »)

    Picardie Laïque Mouscron et La Cellule environnement dans le cadre D’Agenda 21 proposent un ciné/débat traitant de l’habitat léger (yourtes, roulottes, cabanes,…).

    En Belgique, 12.000 à 15.000 personnes vivent dans des habitats dits « légers ».
    La non-reconnaissance juridique mais aussi sociale de ce type d’habitat pousse bien souvent leurs habitants à vivre dans une certaine illégalité. Cependant, motivés par des choix éthiques, par des choix économiques ou écologiques, la demande ne cesse de grandir.

    A travers le film documentaire « Quartier Libre – La Baraque » et un débat rassemblant des personnes concernées ou traitant le sujet, nous tenterons de dresser un état des lieux de la situation. Nous entendrons les témoignages, les motivations très diverses, mais aussi les contraintes et les pistes de solutions. L’idée est donc de débattre sur les diverses représentations liées à ce(s) types(s) d’habitation afin d’envisager un dialogue avec les décideurs politiques et autres intervenants urbanistiques.

    Cette soirée sera agrémentée d’une exposition sur l’habitat léger qui permettra d’envisager la question du droit au logement pour tous, mais aussi la créativité et l’autoréalisation à l’œuvre dans l’habitat léger.

    Les scouts du Risquons-Tout et La Faune  accueilleront donc l’évènement et vous proposeront en toute convivialité un bar, du thé, de la soupe,… Pour rappel les scouts du Risquons-Tout et La Faune sont des acteurs de la vie associative et culturelle mouscronnoise engagés dans une programmation culturelle alternative en ce lieu atypique qui accueille cette soirée

     

    QUAND :
    Mardi 12 juin 2018, 18h30

    • 18h30 Accueil
    • 19h Projection du film Quartier Libre (56min, VF, 2017)
    • 20h Débat

    PRIX :
    Prix libre

    SYNOPSIS DU FILM :
    Le film trace l'histoire et la vie de la « Baraque », le plus grand quartier alternatif autogéré belge, existant depuis plus de 40 ans.
    Il s'agit d'un quartier fait de roulottes, cabanes, et autres maisons auto-construites où vit une population très hétéroclite. Il est situé à Louvain-la-Neuve, à côté de Bruxelles.
    Un jour, un parking de 3000 places s’y construit.
    Comment les habitant-e-s et le projet de vie alternative vont-t-ils réagir à cela?
    Quartier Libre confronte la réalité, en réinventant des possibles.

    DÉBAT "HABITAT LÉGER"

    Témoignages, état des lieux et évolutions légales
    Intervenants au débat:

    CONTACT :

    Julien Van Isacker (Picardie Laïque)

    Event facebook : https://www.facebook.com/events/582197838830800/

     

  • lun
    06
    Août
    2018
    lun
    13
    Août
    2018
    Saint Victor Sud-Aveyron

    Cette année HALEM organise ses rencontres dans l’Aveyron. Nous profiterons des 5 premiers jours pour débattre, présenter des travaux, témoigner, enfin bref enrichir notre réflexion.

    Les 12 et 13 août , HALEM attend ses adhérentEs pour définir toutes et tous ensemble la suite des actions à mener et les priorités de l’association.

    Pour HALEM, il est important de considérer qu’un habitat qui paraît "de fortune" de prime abord a, du point de vue de son usager, une valeur considérable car c’est son moyen de s’abriter et de se construire. Celui-ci est passé indéniablement et sans transition, du statut de refuge à celui de lieu où l’on construit sa vie, même s’il demande souvent à être amélioré. Aujourd’hui l’HL est devenu pour beaucoup un moyen pour s’adapter, voir de résister à une économie qui continue d’insécuriser le travail et le logement. De plus en plus de personnes, en devant se déplacer pour subvenir à ses besoins, sont devenues les nouveaux, nouvelles habitant-es des territoires.
    Elles s’aperçoivent soudainement qu’elles ne font plus parti des citoyen-es ordinaires et que chaque territoire pratique, à sa guise, une politique avec laquelle ils finissent par être condamnés à vivre sans un abri légal.

    Programme détaillé ici

  • ven
    17
    Août
    2018
    16h30 à 19hTraverse d’Esope 6 à 1348 Louvain-la-Neuve

    https://www.habitat-participation.be

    Vous vous posez des questions sur les aspects juridiques et urbanistiques relatifs à l’implantation d’une yourte, d’une roulotte, d’une caravane ?

    Vous aurez l’occasion d’obtenir une information « de base » de Thierry DE BIE, chargé de mission chez H&P ; et puis vous aurez l’occasion  de discuter entre vous, pour échanger par rapport aux difficultés auxquelles vous avez / vous serez peut-être confronté(s).

    Inscription obligatoire sur https://www.inscription-facile.com/form/W6Asac142hJyp2ilexPV

    Journée organisée par l’asbl Habitat et Participation

  • sam
    22
    Sep
    2018
    dim
    23
    Sep
    2018
    ferme de Vevy Wéron

    Habitat et Participation organise une la formation avec pour objectif l’appropriation d’outils et de méthodes d’auto-organisation de groupe utiles dans une démarche citoyenne afin de garantir la participation et la responsabilisation de ses membres.

    En effet, parallèlement aux aspects techniques (questions logistiques, juridiques, financières,…), le succès d’un projet collectif dépend également de la qualité de la dynamique du groupe qui le porte.

    « Comment s’organiser ? », « Comment veiller à ce que chacun participe ? », « Comment gérer nos réunions ? »,… Ce week-end vous donnera l’occasion de questionner le sens de l’auto-gestion et d’essayer quelques méthodes d’auto-organisation. Le fil conducteur de la formation sera la sociocratie comme mode de décision et d’organisation.

    Pour qui?

    Cette formation est adressée à toute personne impliquée dans un projet participatif citoyen (habitat groupé solidaire, projet de transition, sel, gac, potager collectif,…) et/ou intéressée par la dynamique participative d’auto-gestion.

    Méthodologie

    Cette formation alternera des moments théoriques et pratiques afin de stimuler la réflexion, l’échange d’expériences et l’appropriation des outils et méthodologies présentés. La méthode sociocratique servira de fil rouge au week-end

    Plus d'informations et inscription ici

    Horaires : Accueil le samedi 22 septembre à 9h30, démarrage à 9h45 ! Les repas et le logement (chambre collective) sont prévus sur place. Le week-end se terminera le dimanche 23 septembre à 14h30.

    Lieu : Ferme de Vevy-Wéron (adresse : 15 Vevy-Wéron – 5100 Wépion)

    P.à.f. : 40 euros à verser sur le compte d’Habitat et Participation n°BE21 3100 6632 0303 avec la communication NOM + WE OUTILS AUTO-GESTION 09/2018

  • dim
    30
    Sep
    2018
    9h30 à 16h30bar du Zoo à la Baraque à Louvain la Neuve

    Dans le cadre de l'étude juridique menée par Habitat et Participation, le RBDL et de nombreux partenaires, s'organise pour la seconde fois une réunion pour travailler les contenus de notre analyse.

    Cette réunion s’adresse exclusivement aux personnes qui habitent ou ont habité en habitat léger, c’est-à-dire : “L’habitat léger est l’habitation (servant de résidence habituelle au ménage ou non) qui satisfait à au moins trois des caractéristiques suivantes : démontable, déplaçable, d’un volume réduit, d’un faible poids, ayant une emprise au sol limitée, auto-construite, sans étage, sans fondations, qui n’est pas raccordée aux impétrants. Cette catégorie recouvre notamment les caravanes, les roulottes, les motorhomes, les tiny houses, les yourtes, les cabanes, les chalets, les tipis et les dômes.”

    Cette fois  nous aborderons les aspects juridiques spécifiques de l’habitat léger en lien avec la compértence du logement.

    Au programme:

    • S’inscrire ou se domicilier en habitat léger (La domiciliation)
    • Assurer l’habitat léger contre l’incendie
    • La prise en compte de l’habitat léger comme logement familial (La protection du domicile)
    • Bénéficier de financements et d’aides au logement en habitat léger

    Chaque point fera l’objet du travail suivant :

    1. Que dit l’enquête tendancielle sur ce point ? (Pascale Thys – Habitat et Participation)
    2. Exposé sur l’approche juridique (Isabelle Verhaegen et Nicolas Bernard – Saint-Louis)
    3. Questions-débat-propositions-recommandations avec les participants

    Par ailleurs, nous n’aborderons pas la question de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme cette fois-ci, mais vous pouvez déjà noter la date du 28 octobre pour une nouvelle rencontre où, cette fois, les juristes de l’UCL nous feront rapport de leur travail de recherche.

    Lieu de la rencontre : Bar du Zoo du Quartier de la Baraque
    Date : 30 septembre 2018 de 9:30 à 16:00

    Inscription, l’adresse complète et les informations conrètes vous seront communiquées ultérieurement.

  • dim
    28
    Oct
    2018
    9h30 à 16hLe Centre de Médiation des Gens du Voyage et des Roms - Rue Borgnet, 12 5000 Namur

    Dans la continuité de l'étude juridique sur l’habitat léger, est organisé une réunion pour présenter le travail réalisé sur l'aménagement du territoire et l'urbanisme.
    Comme à Barvaux le 13 mai dernier et le 30 septembre au quartier de la Baraque, cette réunion s'adresse exclusivement aux personnes qui habitent ou ont habité en habitat léger.

    Pour rappel, notre première journée (Barvaux) de « Focus Group » traitait essentiellement d’une définition de l’habitat léger et d’une approche de la salubrité. La deuxième, à la Baraque, traitait de la domiciliation et d'autres aspects de droits au logement.

    caravane en voie de couverture chalet

    L'objet de cette troisième rencontre portera sur l'aménagement du territoire et de l'urbanisme : Où et comment poser votre habitat léger ? Caroline Delforge (Juriste - UCL en Droit adiministratif) viendra expliquer le fruit de sa recherche.

  • dim
    18
    Nov
    2018
    10H à 17h30Quai Banning 6 - 4000 Liège

    Ce neuvième salon wallon s’intéressera particulièrement à la construction, l’éco-construction, l’autoconstruction, les chantiers participatifs… Outre les stands « experts » de banque éthique, d’architectes, d’accompagnement de groupes, de nombreux stands se rajouteront tels que les chantiers participatifs, primes et subsides à la construction et rénovation, construction paille, aide à l’autoconstruction, assainissement écologique….

    Des stands et conférence et ateliers tout au long de la journée.

    Plus d'info ici

  • ven
    07
    Déc
    2018
    18 h 00CC Kali Rue Saint-Thomas 32 Liège

    Cette dernière année , deux changements legislatifs sont venus modifier les perspectives d’habitat alternatif en Wallonie.

    D’une part, l’année passée le parlement fédéral votait une loi antisquat, qui pénalise l’occupation illégale de tout bien immobilier. Désormais, les squatteurs peuvent être condamnés à des peines de prison. Aujourd’hui, un procureur du Roi peut ordonner lui-même une évacuation, sans passer par un juge de paix. Un recours a été introduit à la Cours Constitutionnelle.

    De l’autre, il y a quelques semaines, le gouvernement wallon a adopté un avant-projet de décret visant à intégrer la notion d’habitation légère dans le code wallon du logement. Certes ce n’est pas encore une reconnaissance juridique, mais c’est un premier pas.

    Ce vendredi 7 décembre, #VendrediSoir accueille :

    • Vincent et Mikky du KAFC, squatteurs liégeois passés en mode léger depuis quelques années après avoir longtemps squatté des bâtiments appartenant à la Ville de Liège
    • Roger du collectif Émeut-toit, constitué autour de la nécessité de défendre l’opportunité de vivre dans un logement décent en occupant des logements vides. Émeut-toit questionne la propriété privée sur la légitimité des logements laissés à l’abandon. Squatter pour tenter de mettre en place de manière concrète ses utopies au présent.
    • Vincent de Halé, plateforme mixte regroupant habitants et sympathisants et dont l’objectif principal est de faire reconnaître le droit à chacun de vivre son habitat léger. Nous ferons le point sur le squat à Liège et sur l’habitat alternatif en Wallonie.

    La discussion sera suivie d’un repas préparé avec les légumes de la Ferme et des tomates du parc.

    Et pour finir la soirée en beauté, un concert de VAN TWOLIPS à 21:00, C’est le dernier projet de notre ami Matthieu HA etdonc, transe décalquée assurée.

  • mer
    12
    Déc
    2018
    à définirau Petit Théâtre de la Grande Vie, 12 rue du Bonnier à 5580 Forzée

    Appel à rejoindre le groupe organisateur d'une journée de partage et de rencontre autour de l'habitat léger - Forzée (Rochefort)

    En juin, un petit groupe de citoyens s'est réuni, à l'initiative du Petit Théâtre de la Grande Vie (Forzée - Rochefort) pour réfléchir à la question de l'habitat léger en vue d'organiser une journée d'information, d'échange, de partage, de mise en lien et d'interpellation le 19 mai 2019.
    La prochaine réunion de préparation se tiendra le mercredi 12 décembre

    Pour plus d'infos ou annoncer votre présence: educationpermanente.ptgv@gmail.com